Personnaliser sa communication : un mal nécessaire

Personnaliser sa communication : un mal nécessaire

Plus que le relationnel, nous sommes dans un marketing devenu conversationnel. Dans cet écosystème où le storytelling est roi, personnaliser sa communication n’est plus une option. La démarche s’avère nécessaire pour se démarquer, et engager ses communautés.

Adapter son discours et ses indicateurs

Qu’il s’agisse de prospects ou du SAV, en fonction d’un canal froid ou chaud, personnaliser sa communication pour plus de pertinence est un impératif. Elle permet d’obtenir un réel intérêt des utilisateurs et consommateurs qui se sentent concernés ou qui trouvent le contenu fourni comme utile.

Pas de discours unilatéral donc, il faut ainsi privilégier des histoires sur mesure en fonction de ses personas, de leur mode de consommation, et des indicateurs que tout cela vient alimenter (ROI, etc.). Sans être nécessairement et de bout en bout « data driven », il s’agit de jouer sur la saisonnalité et les moments de vie de ses communautés, pour leur proposer le bon contenu au bon moment. La connaissance client (et dans le respect de celui-ci) est donc une piste à entretenir en continu, afin d’ajuster dans le même sens sa communication.

La bonne communication passe aussi par l’interne

On parle beaucoup d’employee advocacy – et de brand advocacy plus largement à date – pour soigner au mieux sa communication avec toutes les parties prenantes. 

Dans une démarche user centric adaptée, qu’il s’agisse des collaborateurs de partenaires ou de consommateurs, il faut donc adapter la communication pour qu’elle gagne en efficience. Son acceptation et sa crédibilité ne passent donc pas seulement par le simple usage de variables dans du code html (comme pour faire apparaître un prénom dans un mail par exemple). Le contenu partagé par les consommateurs (l’UGC) permettra notamment de gagner en authenticité : couplé à l’enrichissement de services, il offre une expérience utilisateur plus pertinente. En ce sens, l’IA est aussi une piste de plus en plus explorée afin de développer davantage de proximité.

L’expérience sur mobile est aujourd’hui tout aussi importante, car le smartphone est omniprésent dans les usages. Dans le cadre de l’animation de sa marque personnelle et au delà de l’usage des réseaux sociaux, la carte de visite virtuelle offre une réelle souplesse dans sa dématérialisation par exemple. Que ce soit en B2B ou en B2C, personnaliser sa communication requiert in fine de nombreux efforts, dans une ère où plus qu’approcher des prospects, il faut savoir s’en rapprocher.